Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
15
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Le fulgurant Prowler le proclame haut et fort :

à la suite des grand frères BLACK SABBATH et JUDAS PRIEST, IRON MAIDEN hisse à nouveau le drapeau britannique sur les cimes de la carte heavy metal mondiale. Les gratteux que les twins guitars de WISHBONE ASH, UFO, THIN LIZZY et consorts n’ont pas laissé de marbre, le bassiste au jeu extraordinairement diversifié (et méchamment mis en avant), le batteur inventif et bûcheron à la fois, le chanteur plein autant d’émotion et de rage unies dans un organe à vous coller le frisson à tous les coups, rien ne pourra résister à cette nouvelle machine de guerre, particulièrement efficace sur les planches.

Il faut dire que le gang a mis toutes les chances de son côté : visuel accrocheur (Derek Riggs en soit loué pour l’éternité !), univers cultivé et même érudit, passion pour son art palpable et talent de composition particulièrement développé (RIEN à jeter ici) : IRON MAIDEN est absolument inattaquable avec le premier chef d’œuvre d’une longue série malgré des époques drastiquement différentes.

P. S. : afin de lire plein d’autres chroniques sur le groupe, clique juste sur son nom en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac