Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans C Le Mag #101] 

 

S'appuyant sur d'innombrables documents de l'époque (journaux, pièces officielles, témoignages...), Dominique Sabourdin-Perrin relate la fin de la famille royale détenue à la prison du Temple mais aussi la vie quotidienne des gens qui l'accompagnent jusqu'au bout : serviteurs, avocats, médecins mais aussi les gardiens de la geôle. L'auteure habite depuis de nombreuses années dans le quartier du Temple et livre un travail à la fois érudit et émouvant. La tragique, voire sordide, descente aux enfers de Louis XVI et de ses proches est racontée de manière claire, penchant souvent du côté royaliste dans le ton, et met en scène des révolutionnaires pour la plupart du temps cruels et qui jusqu'au bout et la mort de presque toute la famille « Capet » (seule la fille, Marie-Thérèse, plus connue sous le nom de Madame Royale, y survivra de justesse...) vont s'acharner sur leurs victimes - le cas de l'ex-futur Louis XVII, âgé seulement de dix ans, est éloquent, une vraie leçon en matière de mauvais traitements à enfant - mais le contexte particulièrement violent de l'époque et les rancœurs du peuple expliquent sûrement cette relative férocité malgré quelques rares exceptions. Un pan méconnu de la Révolution Française que l'on pourra découvrir très en détails dans ce gros pavé de plus de cinq cents pages qui aurait pu être moins lourd avec une police plus petite.

 

524 pages avec quelques illustrations en N&B, 25,36€

ISBN: 9782823100877

 © GED Ω - 15/05 2013

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.