Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans C Le Mag N° 109]

 

Source quasi-inépuisable de fous-rires, les grossièretés méritaient leur dictionnaire, le voici donc. De Abruti à Zonard, on apprend énormément sur l'étymologie des jurons, insultes et autres gros mots de la pire espèce, c'est d'ailleurs souvent grâce à la découverte de leurs origines, souvent étranges, que ces mots sont les plus drôles. Vous voyez le rapport entre bougre et bulgare ?  Ou entre les courges et les gourdes ? Qui était vraiment l'infâme olibrius ? Les pignoufs les moins nigauds se marreront un bon coup à la lecture de ces bougres d'articles qui auraient néanmoins pu se passer de la rubrique en « langage soutenu », souvent un poil trop capillo-tractée et qui ne fera pas rigoler grand monde à part son créateur si peut se le permettre le gougnafier qui tape ces lignes. Etre faux derche n'apporte jamais grand chose, à part peut-être aux lavettes mais laissons donc cela, ce dico s'adresse à un public curieux et truculent, le meilleur d'entre tous, et quand à cette époque les écorchures linguistiques innombrables font planer l'ange de la mort au-dessus de nombreuses expressions délicieusement surannées, cultivons ce jardin d'un vert gouailleur et refaisons conquérir les rues à des merveilles comme peigne-cul, pedzouille, empapaouter ou encore sapajou, un des préférés du mythique Capitaine Haddock soit dit en passant. Greluches et gugusses, unissez-vous !    

384 pages, 12,95€

ISBN: 9782754052504

© GED Ω - 19/02 2014

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.