Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ah ben quand même !

En ces temps malheureux où les gens s’ « informent » paresseusement par le biais d’innombrables hoax, ignorent la règle de vérifier avant de partager ces rumeurs, et baragouinent le plus souvent sans savoir un tiers de ce qu’il faudrait avant de l’ouvrir, il est bon d’avoir sous les yeux un bouquin qui s’appuie sur des chiffres a priori inattaquables, ceux du milieu, ceux des artistes mais aussi et surtout ceux des multiples rapports parlementaires et ministériels.


Car voilà la belle bouillabaisse que celle que l'on nous réchauffe depuis des siècles autour du régime sulfureux de l'intermittence du spectacle, celui qui permettrait à d'inqualifiables feignasses l'assurance d'une vie oisive, des avantages de toutes sortes et des revenus outranciers. Pour tenter, enfin, de mettre un terme à cette incessante symphonie de poncifs, de stéréotypes et autres mensonges, voici un petit ouvrage qui changera du « on m’a dit » habituel ou, pire, du « j’ai vu sur facebook », ZEU machine à rumeurs débiles neumbeur ouane.


Quand on connaît d’innombrables intermittents et leurs RÉELLES conditions de travail, il est plutôt rassurant que l’auteur rappelle que si elle est déclarée surtout coûteuse par ses détracteurs, la culture rapporte parfois beaucoup d’argent et embauche, ELLE ! Et qu’un professionnel de la filière ne dépend pas d’un calendrier normal puisqu'on parle ici de création. Mais tristement, « l’heure n'est plus aux créateurs ou aux visionnaires mais aux gestionnaires », d'où les égarements rhétoriques des opposants. Pourtant, la culture est aussi un investissement à long terme et les artistes / intermittents des gens qui travaillent le plus souvent sans compter les heures !


L’intermittence se voit trouver ici un avocat impartial puisqu'il ne manque pas de souligner les abus de chaque côté du problème, et il fallait bien ça pendant une « crise » qui dure et dont ses victimes (ainsi que ses déclencheurs d’ailleurs) cherchent des têtes à faire tomber, peu importe si ce sont les bonnes. Répétons-le une dernière fois, avant de bavasser à tort et à travers, il faut s’informer. Et voici une excellente, et plaisante, occasion de le faire.


154 pages, 8 €
ISBN : 9782708243194

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.