Tu payes ton coup ?

Articles

On le sentait venir gros comme une baraque,

comme toutes les vacheries cycliques, hop, avec tout ce charlivari médiatique, on en profite « en haut » pour évoquer, après l'affaire des O. G. M., une possibilité, sûrement pour le bien de tous, de construire de nouvelles centrales nucléaires qui prendraient la place des anciennes « lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées ». Gravez la fin de cette phrase dans votre cervelet. Ceci expliquera cela quand il sera temps. Que fait-on donc de la loi de transition énergétique qui prévoyait avec ses petits bras de changer en partie les mauvaises habitudes ? Passera-t-elle un jour de l'idée à l'acte ? Un revirement de plus qui fait bondir ceux pour qui sont primordiales la protection de l'environnement et la lutte contre la bêtise (on relira pour s'instruire Sortir du nucléaire, c'est possible !), merci pour le supplément d'amertume.

A écouter Manuel Valls, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Après tout pourquoi pas s'il y a débat, mais cela a l'air mal barré, comme d'habitude. Les révélations sur l'espionnage en toute impunité de la NSA auraient dû mettre la puce à l'oreille de la planète. Pourtant, on semble bien partis pour la surveillance générale (à moins d'un sursaut contre le fichage), une belle ironie avec la soif de « liberté d'expression » ambiante. Oublie-t-on que la collecte d'informations est aussi une affaire humaine dans sa phase d'analyse ? Car on a le droit de se poser la question : si les coups de filets, meurtriers ou pas, se multiplient en Belgique, en Allemagne et sûrement partout ailleurs, fallait-il vraiment attendre des morts sachant que les services de renseignement internationaux connaissaient les terroristes ?

De quoi alimenter les thèses de complots invraisemblables qui font florès sur la toile. Avec l'éducation et sa possibilité d'accompagnement dans le dialogue et l'analyse des images et des faits, il faudra mettre les bouchées doubles mesdames-messieurs les professeurs, mesdames-messieurs les parents, à nous de faire voler en éclats les simulacres et de faire souffler le vent dans le bon sens. Au plus près de la vérité.

© GED Ω - 17/01 2015

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.