Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Il se trouve, d'après Mishima, qu'en 1965

« Les jeunes japonais moyens […] ont pourtant l'esprit encore obsédé par les formes les plus diverses de refoulement ». Quel est donc le souci de cette société dont la jeunesse même se révèle guindée sans pour autant subir de répression par le religion ? Dans ce roman qui « s'appuie entièrement sur des faits réels », on assiste à un jeu du chat et de la souris version psy avec dans le rôle de l'étrange mythomane Reiko, une femme qui parvient à « régner » sur la vie de « prétendants », conscients ou pas, et celui du psy, le docteur Shiomi Kazunori, qui peu à peu perd pied pendant cette analyse: « la bassesse de mon comportement se mêlait si inextricablement au désir d'investigation de l'homme de science que je n'arrivais plus à les distinguer l'une de l'autre ». De plus, si sa patiente le mène le plus souvent en bateau, c'est parfois sans le vouloir / savoir, car l'hystérie « imite toutes sortes de maladies […] mais elle est capable aussi de contrefaire l'hystérie ». Pas simple hein ?

La Musique est une fiction qui n'empêche pas d'apprendre un peu sur les réalités et les règles du « métier » de psychanalyste, ce qui donne avec la plume de Mishima un affrontement poésie raffinée / charabia psychologique. Il témoigne souvent des recherches poussées de l'auteur dans le domaine qui offre même en conclusion une bibliographie. Une Musique parfois un peu bavarde et percluse de circonvolutions théoriques loin des autres œuvres (par exemple Le Marin rejeté par la mer ou Une soif d'amour…) du Mishima profond et fin poète que l'on adore bien que l'écriture reste ici exemplaire. Une oeuvre du Maître à part, plus dispensable que le reste.

 

228 pages, 15€

ISBN: 2070733041

 

© GED Ω - 23/01 2015

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.