Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans C Le Mag N° 125]

 

« La vie est l'art de combiner les sons, tout comme la musique. La poésie est l'art de trouver le vers que tout le monde cherche - et qui transcendera l'homme ordinaire lorsqu'il le lira ». Suivez ici les mots sur un rythme de percussion et observez un triangle amoureux (la sublime Valdirène tourne les sens des anciens meilleurs amis Brancura et Sodré) dans le Rio de Janeiro des années 1920, creuset où de nombreuses cultures s'entrechoquent comme autant de voix et de couleurs.. Paulo Lins décrit une galerie de personnages fouillés qui évoluent dans cette véritable fresque dont Rio est non seulement le cadre mais aussi souvent le protagoniste principal. Il use pour cela d'un langage cru mais pas exempt de poésie, tout comme la samba peut se montrer douce et sauvage à la fois. En filigrane de l'histoire, on découvre aussi au fil des pages le travail (souvent collaboratif) de composition des sambistes mythiques tel le pionnier Ismaël Silva ainsi que les premiers enregistrements en studio et le début des diffusions radiophoniques du genre. Avec le temps, et le courage,  « la samba se diffusa dans toute la zone nord entre les mains des Noirs libres. La période post-abolition semblait bénie. L'époque semblait fêter la victoire de l'art, la liberté de culte, le divin et le merveilleux. La radio cèderait d'ici peu aux sirènes de leurs voix. Poètes, musiciens, acteurs, artistes et hommes politiques savaient que cette musique dominerait la radio ». N'hésitez d'ailleurs pas à accompagner votre lecture de la playlist d'époque compilée par Paulo Lins lui-même sur http://asphalte-editions.com  !

287 pages, 22 €

ISBN: 9782918767442

© GED Ω - 22-05-2015

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.