Tu payes ton coup ?

Articles

Trop longtemps sans voir Le Havre et les havrais 1,

mais justice est faite, on est de retour au Ouest Park après une petite odyssée incluant tout le bestiaire roulant : voiture, train, métro, car… Pas le temps d’avaler un soda qu’il faut déjà courir au bien-aimé fort de Tourneville dans l’enceinte duquel on a entre autres bâti en notre absence une foutue belle salle (le Tetris).

Place à la musique, on peut dire que SCH est venu avec ses fans qui se manifestent bruyamment, de quoi donner du cœur au ventre à un artiste en ouverture. On est ici pas vraiment super fan de hip hop aux sonorités modernes à ce point mais la partie occupée du chapiteau est en transe et connaît les paroles, well done, la teuf a lieu. SATE (prononcez sèyt') s’apparente à la Tina Turner de Mad Max 3 et s’avère aussi sauvage à la pointe d’un groupe où la fusion brûlante est le maître mot et où le plaisir de jouer ensemble paraît un des carburants essentiels dans cette jamming mood très Seventies en son essence. Un gospel ensorcelant et sexy en diable à chanter dans tous les temples de votre seigneur usagé, pensez donc à une punky soul, foncièrement rock mais funkadélique à souhait propulsée par un groupe mortel dont les gratteux (SG au poing) et clavier (Hammond sous les paluches) sont de très bons chanteurs en plus, pensez LIVING COLOUR, FFF, Hendrix, BELLRAYS and co. Keep the fire burning hot ?! Facile avec un groupe pareil ! On en reparlera !

Nonobstant un nom farfelu, à moins qu'il n'évoque la qualité intrinsèque de la piste de danse havraise, SUPER PARQUET symbolise un voyage entre électro et musique folklotradi, où vielle électrique, cornemuse et banjo surfent parfois sur des beats futuristes, et le public, contrairement à sa météo changeante, est chaud et motivé. Ça fait du bien de le voir d'autant que la formation, qui annonce soudain une suite de bourrées (rien à voir avec les filles du public hein ?), insiste sur le fait de protéger la musique, de la faire vivre, pour une fois le progrès technologique semble avoir une utilité dis donc, hourra ! Revisiter, c'est ici booster ! Cette formation rappelle un peu la démarche de FAMILHA ARTUS dont nous parlâmes jadis, quand l’innovation et la conservation vont de pair, ça sonne death-y-dément bien. Si le son est parfois dur, veuillez noter au passage un super boulot de lumières. Goran Bregovic fait forcément un carton avec son orchestre sous le grand chapiteau, en particulier grâce à une bonne partie de setlist consacrée à ses compositions pour le cinéma. On se permettra juste de dire que sa collaboration avec les GYPSY KINGS n'est pas vraiment le meilleur morceau du menu.

Mais on a tellement déjà vu le groupe qu'il est temps d'aller rôder plus loin, d'abord auprès de DEWOLFF, la deuxième claque de la journée, qui électrifie méchamment le blues rock et le hard sudiste avec un trio guitare (chant) / batterie / clavier qui semble bien avoir saisi l'essence des Winter, Gallagher, Nugent ou des PURPLE grand siècle, et avec quel gratteux !!! Et on ne pourra décoller yeux et oreilles de cette vision de rêve qu'avec beaucoup de difficultés pour aller voir une paire de morceaux de AARON, remplaçant au pied levé THE SHOES. Le duo a visiblement un public fort motivé à LH, et c'est tant mieux car l’alliance pop / électro n'est toutefois pas la tasse de thé de Nawakulture, allons donc voir les NAIVE NEW BEATERS pour faire le plein de bonne humeur. On vous a déjà dit que ce groupe sur scène laisse peu de chance à la déception, sans même parler des toujours hilarantes interventions du chanteur, doté d'une diction pour le moins étrange 2. Les vagues de mains sont de plus en plus efficaces, le succès est définitivement là !

Cette véritable machine à tubes sera la dernière sur le tableau de chasse après une journée entière dans les transports, adieu jeunesse, il est temps de débrancher la machine car les délices de notre ville d'adoption attendent déjà notre visite en piaffant et nous arpenterons les artères de la cité dès le soleil levé ou presque. Archi bien ! [à suivre demain… 3]

Ouest Park Festival 2016

1 le dernier concert vu « là-haut » remontait quand même à HYPHEN HYPHEN [Fra] + IAM [Fra] + CHEVEU [Fra] au Havre, Ouest Park le 27/10/12 !

2 voir LES INSUS [Fra] + VINTAGE TROUBLE [Usa] + SELAH SUE [Bel] + MINUIT [Fra] + NAIVE NEW BEATERS [Fra] à Argelès-sur-Mer, Déferlantes le 10/07/16

3 les suites sont désormais lisibles, voir Ouest Park Festival 2016 - Jour 2 au Havre, Fort de Tourneville le 22/10/16 et Ouest Park Festival 2016 - Jour 3 au Havre, Fort de Tourneville le 23/10/16.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.