Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

C’est dans une petite rue tranquille - pour ne pas dire déserte -

mais sans l'affreux soleil qui tape fort en cette fin août sur l'Auvergne, que nous découvrons cet endroit au feeling à l'ancienne.

Au menu pour 22 € : une terrine de poissons fraîche et légère avec tite salade et sauce citronnée genre faisselle top cool, un filet de bar mortel avec sa fondue de poireau, sa ratatouille et son riz, un vacherin classique pour l’un, une tatin chouette pour l’autre.

À noter l’effort de proposer un pain très bon, déception par contre pour le vin TRÈS onéreux (d’autant que le pichet n’est pas au programme, que des bouteilles), dommage de ne pouvoir accompagner dignement son repas du sang de la terre mais globalement une adresse à retenir.

L’énigme du jour : quand on n’a pas envie de boire un verre de blanc à CINQ € et qu’on boirait bien un jaune…on nous le donne…! Alors qu’aucune mention n’est faite d’un alcool autre que le vin. Bizarre non ? Pourquoi ne pas proposer une carte plus large de kérosène ?

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.