Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Quand Mark Osegueda se fait la malle de DEATH ANGEL 1,

le reste du groupe décide de continuer sous le nom de THE ORGANIZATION avec le guitariste Rob Cavestany désormais aussi en charge du chant. La métamorphose entamée par le groupe précédent dans un réel anti-crescendo de violence continue donc assez logiquement, le thrash des origines étant quasiment gommé au profit d’un metal groovy et fusionesque au max.

Les musiciens excellent toujours avec leurs instruments mais vont perdre quasiment tous les fans de heavy metal avec des compositions plus axées sur les mélodies quasi-pop, le chant clair et les rythmes chaloupés, on ne retrouve donc pas grand chose de la folie d’antan à part quelques phrasés ici et là (Been nice) et c’est bien triste même si chacun a le droit de vouloir évoluer dans le sens qu’il l’entend.

Quelques surprises instrumentales (apparaissent tour à tour un saxophone, des congas, un violoncelle, un violon et même…un chien !) viennent à la rescousse de compositions longues et pas super passionnantes en général, il est fort à parier que les amateurs de hard US - voire FM - eurent pu aimer ce disque si sa complexité n’en faisait pas un ovni au beau milieu de ce naufrage metal général qui se voit grignoté par ses extrêmes et abandonné du grand public.

Les fans du SUICIDAL groovy, de MINDFUNK, BEATCREAM, FISHBONE et consorts devraient mettre une oreille sur des morceaux éminemment réussis comme Lift ou Bottom dog. Les brutes quant à elles attendront le prochain train vers la foire à la châtaigne. 

1 on a causé de tous les disques, agad' à https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=death%20angel%20[Usa]&searchphrase=exact.

P. S. : bizarre, le menu du CD ne comporte pas Wonder (la seeeept !) et passe de 6 à 8.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.