Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : squâle à requinquer d'urgence

Scénar : qu'a-t-il donc découvert ?! En tout cas, en Afrique du Sud, on taillade un chercheur et on le balance à la flotte. Et qui que voilà en un instant ?! Gagné, un requin, une mort horrible (ou oblire, ça dépend de l’âge) est suggérée… Un ami de la croquette à poisson improvisée, Steven, enquête lui sur les un peu nombreuses attaques de requins à cause de qui les pêcheurs locaux se retrouvent au chômage tandis que le tourisme est aussi au point mort. Dommage que les habitants s’avèrent direct très hostiles, voire agressifs, et n'apprécient pas que les Américains viennent pêcher / fouiner dans « leurs » eaux. Ils les rendent même bizarrement responsables de la présence des requins… Mais qui attire donc ces vilaines saloperies au lagon, pour quelles obscures raisons ?!

ACHTUNG TELEFILM !! Ceci dit, merci Bob, Shark attack est définitivement le genre de film qui fait reposer les neurones car cousu de fil blanc de A jusqu'à Z, voire même plus, y a même une voix qui traduit les panneaux de signalisation, adieu migraine ! Et ce ne sont pas les dialogues, souvent assez risibles et cliché, qui viendront fatiguer le bocal. Pire, on pense que le constant englobe aussi le jeu car le sympathique et héroïque - woooh ! - Casper Van Dien et les autres jouent comme des panards en tongs, peut-être le seul point positif est-il que l’ex-directeur de Oz, Ernie Hudson, est également, et sûrement par accident, à bord de ce frêle esquif cinématographique.

Car bon, c’est bien simple, seules les explosions incongrues et les « attaques », pas top mais visuellement supportables, sauvent le spectateur de la léthargie là-dedans. Si le charcutage cracra de requin en série (science sans conscience, encore et toujours…) et l’occasion de voir de jolies photos de gens croqués sont bien là, tout ceci manque singulièrement de tripaille, d'humour et d'action, les méchants qui se battent en rigolant sont un poil ridicules, l’argument expérimento-génétique vu et revu… Y a pas, malgré toute notre tendresse pour le n’importe quoi, Shark attack est moins que moyen et très oubliable.

Bonus : bande-annonce (comment ça « pour un film télé c'est du propre ! » ?, on ne doute de rien dans la branche sharksploitation !) moisie à souhait avec un type qui lit les accroches écrites à l'écran…!

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.