Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ces trois musiciens accumulent avec justice les succès d’estime

et prouvent avec cet album détonnant que le futur ne se passera pas sans eux en grosses lettres. D’abord parce que convoquer avec tant de succès punk rock, noisy rock, post-mathchintruc et pop n’est pas si courant, que capturer tout ça et le faire sonner fort et mature n’est pas si facile, que réussir à le trimballer sur scène n’est pas une sinécure.

Et pourtant, boom, le groupe dynamite tant qu’il peut partout où on l’entend, aménageant ici et là des petits coins-abris avant de refaire tomber sur le coton des averses de flammes, et si on aime particulièrement la bagarre ici, on doit avouer conserver une affection logique pour tous les écorchés vifs de service qui parfois n’hésitent pas à écarter les côtes un instant et montrer leur pompe à sang au monde entier.

Le son entier, live, analogique de The Thread est une réelle réussite, les compositions autant d’explosions que l’on est ravi de se ramasser profondément dans les réceptacles à bruit, LYSISTRATA vaincra toute résistance avec un album de pur rock, à la fois personnel et virtuose, alambiqué et passionnant (les quatre longues pièces défoncent) = une vraie mandale à conseiller à un ami, contrairement à beaucoup de sorties actuelles que l’on réserve à d’autres personnes.

Tiens, noblesse oblige, on peut désormais dire qu’on est aristo-fan !

http://www.viciouscircle.fr/fr/artiste/lysistrata

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.