Tu payes ton coup ?

Articles

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : c’est comme le Port-Salut, c’est écrit d’ssus !

Scénar : une mariée fantôme dissuade les jeunes cons de venir faire les barbeaux en ses murs, un se retrouve même à l'hosto, bien fait ! Mais voilà qu’une école de religieuses héritent la maison et doivent l'exploiter… Des lycéennes en quête de dépravation passent miraculeusement pour des anges aux yeux de leurs professeurs, pire, on leur confie l'inventaire des œuvres d'art de la bicoque. Accompagnées par une des sœurs, elles commencent par prendre tout ça pour des vacances mais ça ne va pas durer ! Lors d'un cache-cache, une des filles retrouve le journal de la défunte morte quarante ans avant d'une chute. Certains pensent assassinée…

« Le lieu parfait pour un thriller »… Bien vu l'aveugle ! T’en veux un scénario complexe et profond ?! Bingo, c'est raté. Et si en plus le temps se fait très long pendant la première heure, c’est pas vraiment l’extase. Heureusement, quand l’explosion horrifique a lieu sur le dernier tiers, les bons côtés se manifestent comme des petits diables hors de leur boîte : design sonore à l'ancienne efficace, maquillage gluant tenant d’un colombo vers de terre / sauce tomate / tripes, morts délicieusement débiles…

Et un joli concert de hurlements, c'est vrai, mais pour pas grand-chose en réalité, et ce même s’il on ajoute au dossier la sœur chaperon à la tronche vraiment pas possible ou, tiens, une petite scène de spiritisme pour provoquer un peu plus les âmes en peine d’une maison hantée un peu trop pépère. Tout ceci pour dire que Girl school screamers est un film étonnamment chaste au rayon Uncut Movies, et pas des plus inoubliables. Son réalisateur, John P. Finnegan, ne retentera d'ailleurs pas d’autre film.

Bonus : galerie de photos / presse / visuels etc., galerie d'affiches Troma, trailer en version originale sous-titrée et bandes-annonces - parfois très hard, éloignez les gosses - de chez Uncut.

1000 copies.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.