Chroniques cinema
21
Nov
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : la sorcellerie façon Marvel

Scénar : le docteur Strange, fan de soul et funk à ses heures, est un richissime neurochirurgien super doué et cool à la fois, un poil mégalo voire psychorigide parfois, mais le destin va calmer sa joie car il se pulvérise les mains dans un grave accident de voiture. Il rend d’abord ses sauveurs responsables de la fin annoncée de sa carrière puis va à la rencontre d'un homme qui a surmonté le handicap, celui-ci lui indique Kamar-Taj, le lieu népalais qui lui donna la force de le faire. Auprès de L’Ancien, l’arrogant scientifique va devoir oublier tout ce qu'il sait et apprendre sa position dans le Multivers. Strange se révèle rapidement un élève très doué, et même trop puisqu’il finit par déceler des contradictions dans l’enseignement de L’Ancien. Viendra ensuite le combat contre Kaecilius, un apprenti désormais au service du démon Dormammu à qui il veut tout simplement offrir la Terre. Y a qu’à faire comme ça !  
 

Après une série de films Marvel toujours plus longs et alambiqués 1, on est navré d'admettre qu'un tel film 100% numérique, inspiré qui plus est de nos lectures de jeunesse, est un excellent divertissement malgré de petites longueurs dans les affrontements des sorciers. Un torrent d’images carrément psychédéliques avec de jolis jeux d’engrenages dans le décor, des dialogues plutôt chouettes car drôles et souvent pince sans rire, à fond d'action et d'humour sans sonner potache comme souvent genre Deadpool 2 and co., un cocktail forcément réjouissant.

Au service de l’histoire, on a placé une jolie brochette d’acteurs doués : Benedict Cumberbatch - connu entre autres pour ses rôles dans la série Sherlock et la trilogie du Hobbit de Peter Jackson - est un héros torturé plutôt convaincant (qui peut même pleurer, z’êtes pas dingues non ?!) et Mads Mikkelsen est toujours excellent dans les rôles de méchants (comme dans Casino Royale) ; sont aussi à l’affiche Chiwetel Ejiofor (acteur principal de 12 years a slave), le costaud Benedict Wong, la belle Rachel McAdams (la vénéneuse Irène Adler du diptyque Sherlock Holmes de Guy Ritchie 3) et l’étrange Tilda Swinton (l’ange Gabriel de Constantine 4, la sorcière blanche de Narnia, vue aussi dans Hail, Caesar ! 5) sans oublier Stan Lee qui cette fois se marre en lisant Les Portes de la perception d’Huxley…!

Un spectacle chouette pour qui se sert du cinéma comme machine à rêves, les intellectuels du bar de la place n’ont qu’à aller se chercher un film expérimental sans parole et en bistre pour stimuler leur cervelle hors compèt’ car ce n'est pas le but ici comme tout le monde peut normalement le deviner.

1 par exemple Avengers - L'Ere d'Ultron de Josh Whedon (avec Robert Downey Jr., Chris Evans...) 2015 ou X-Men : Apocalypse de Bryan Singer (avec James McAvoy, Michael Fassbender...) 2016.

2 voir Deadpool de Tim Miller (avec Ryan Reynolds, Morena Baccarin…) 2015.

3 voir Sherlock Holmes de Guy Ritchie (avec Robert Downey Jr, Jude Law...) 2009 et Sherlock Holmes 2 : jeu d'ombres de Guy Ritchie (avec Robert Downey Jr, Jude Law...) 2011.

4 voir Constantine de Francis Lawrence (avec Keanu Reeves, Rachel Weisz...) 2005.

5 voir Hail, Caesar ! de Joel et Ethan Coen (avec Josh Brolin, George Clooney...) 2015.

https://www.youtube.com/watch?v=bly7XM7QzSY

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.