Une petite contribution ?

Chroniques cinema
11
Déc
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : guerre et soupçons

Scénar : l’agent canadien Max Vatan atterrit en parachute dans les dunes du Maroc français en 1942. Une bagnole le récupère et lui livre son matos qui comprend une alliance, il doit en effet se faire passer pour le mari de Marianne Beausejour, une française fort douée pour les simulacres mais il le faut bien pour jouer un petit jeu de couple parfois embarrassant dans un monde bourrés de gens retors. La mission (assassiner un ponte nazi) accomplie, Marianne suit Max, désormais son amant, à Londres où elle accouchera sous le blitz. Mais soudain, patatras, la redoutable section V se rapproche de Max, elle soupçonne sa femme d'être un agent nazi. Max est bien entendu furieux et incrédule mais Marianne sera piégée quand même, sans que son mari ne doive y mettre son nez.

Pour être franc, c’est sous la contrainte d'une carte de cinéma arrivant à sa fin que ce film fut choisi, car on a toujours eu du mal avec Frau Cotillard et reconnaissez mesdames que Brad Pitt a pris de son côté un petit coup de vieux, même s’il se révèle très bon en homme tourmenté par ses ordres. Enfin, quand on parvient à faire abstraction de son accent québécois absolument ridicule au début du film. Chez les seconds rôles on est aussi ravi de revoir les excellents Jared Harris (le Moriarty de Sherlock Holmes 2 : jeu d'ombres), August Diehl (le SS joueur dans Inglorious Basterds) et Thierry Frémont (dans un tout petit rôle un rien aviné).

Pour le reste, on a apprécié les somptueux décors (mais sont-ils authentiques ou numériques ?), en particulier ceux du début du film qui suggèrent qu’Alliés vise une descendance du mythique Casablanca, une très belle collection d’avions légendaires comme des Lysander ou des Lancaster, et un suspense hitchcockien 1 bien entretenu malgré des longueurs ici et là qui font du film une œuvre pas vraiment palpitante. Et puis une question subsiste hein, celle de savoir comment un bébé pouvait faire une sieste dans ce merdier des bombardements de Londres. Dur, dur ! 

1 on a pensé, pour être précis, à celui de L'Ombre d'un doute.

https://www.youtube.com/watch?v=CY3WIGjGbm8

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.