Tu payes ton coup ?

Chroniques cinema
05
Jui
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : hardcorockumentaire

Au tout début des années 1990, dans la plus grande ville du nord de la Suède, Umeå, où il fait souvent sombre et froid, on a que ça à foutre que de jouer de la musique quand on a décidé à un moment de ne pas faire que se défoncer la gueule de quelque manière que ce soit. C’est le credo d’un courant qui va engendrer plein de groupes, le dyptique STEP FORWARD / REFUSED, fortement influencé par les straight-edge de MINOR THREAT et YOUTH OF TODAY en réaction au metal et au punk sans véritable cause à la même époque, lancera la première offensive au tout début des années 90. Suivront d’innombrables formations et ce même après la disparition - temporaire - de REFUSED en 1998.  

Il aurait été compliqué de ne pas commencer un tel documentaire sans du live de REFUSED (même si celui-ci est enregistré dans une usine), mais on rencontre dans UxÅ, ses trois amis réalisateurs ayant ni plus ni moins décidé de se casser là-bas et de rencontrer quelques piliers du sujet concerné, de nombreux musiciens de l’époque avec imprimées sur le visage cette honnêteté et cette humilité qui caractérisent tant de scandinaves. Membres de REFUSED, ABHINANDA, FINAL EXIT, DOUGHNUTS, ECLIPSE, CULT OF LUNA et plein d’autres sont interviewés et / ou filmés en pleine action, et montrent parfois un investissement jusqu'à des extrémités à peine croyables, c'est quand même beau l'engagement quand il est pur, dommage pour les camions à saucisses !

De gauche à droite : Théophile Pillault, José Saxlund (du légendaire groupe de hardcore d’Umeå ABHINANDA), Gianni Manno (Réal) et Romain Massé, durant le tournage du documentaire UxÅ: a journey to the heart of the Umeå hardcore scene

Voici donc un très bon film quasiment historique pour qui veut en connaître plus sur les racines d’un mouvement hyper influentiel (le nord de la Suède reste depuis des lustres un bastion de la scène hardcore punk férocement DIY) mais aussi sur la culture d’un pays où ces orgies soniques avaient lieu un temps au sein d’un…centre de loisirs (pensez donc aux structures françaises de l’époque !). Il se trouve que cette scène s’est documentée par elle-même en quantité, merci à l’Umeå Hardcore Arkiv, et que le doc, dont le montage est diablement efficace, est du coup farci d’interviews, d’archives personnelles et de live. Quarante-six minutes, c’est court, mais c’est bon !!

Des projections sont programmées un peu partout, ci-dessous le flyer qu’on essaiera de maintenir à jour avec l’aide de l’équipe, foncez dans les salles !

[© photos : Gianni Manno]

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.