Une petite contribution ?

Chroniques DVD
28
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : giallo meets fantastique 

 

Scénar : Au moment où sa mère se fracasse les os en bas d'une falaise anglaise, Virginia sent à Florence qu'il lui est arrivé malheur. Dix-huit ans plus tard (6 + 6 + 6 ?), elle commence à avoir des visions d'une femme qui aurait été emmurée vivante par un boiteux. On retrouve d'ailleurs un squelette dans les murs de la maison de son mari qui a une belle tronche de faux-jeton et contre qui les preuves deviennent nombreuses. Death-y-dément vive le célibat ! Ou pas ?

Malgré un côté légèrement kitsch, beaucoup de gialli sont sans âge, comme momifiés dans leur ambiance glauque et restent visuellement actuels malgré les fringues et les femmes qui fument...des Gitane Maïs !! L'angoisse s'installe grâce à des gros plans / zooms vifs, un poil de gore au début avec le râpage destroy de la maman sur la caillasse, on note même un travail soigné avec entre autres Monsieur Fabio Frizzi sur les effets de la musique, pas besoin de plus d'artifices, Fulci, avec une ficelle, un chewing-gum et un trombone sait évoquer des visions bluffantes (Bien avant Kill Bill l'enfermement de la mort...) et même si le scénar, co-écrit entre autres par l'artisan Dardano Sacchetti, va un peu vite en besogne, on passe définitivement de bons moments de suspense à rebondissements dans ce film clin d'oeil à un certain Chat noir qui, loin d'être le pire de Tonton Lucio, n'est pas forcément inoubliable non plus.

Excusez du peu mais on a aussi droit à un casting sympa avec Jennifer O'Neill (Scanners), Gabriele Ferzetti (Portier de nuitIl était une fois dans l'OuestAu service secret de sa majesté...), Marc Porel (Le Clan des SiciliensLa Horse...) et Gianni Garko, le spécialiste des DjangoRingo et autres Sartana... Pas mal non ? Allez, on donne une chance à ce film siouplé !

© GED Ω - 14/05 2014

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

GOTHIC