Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
27
Fév
2012

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre: Moon attacks !

Scénar : un cosmonaute noir, objet de propagande de la présidente des Etats-Unis, découvre inopinément à son alunissage la présence sur la face cachée du satellite de la Terre une énorme base nazie établie secrètement là à la chute du IIIème Reich en 1945. Et ben, puisque c'est comme ça, les sélénazis jumpent sur l'occasion pour attaquer la planète même si, angéliques, ils disent venir en paix... Ils vont être bien reçus !

Le retour des amerloques sur la lune, après cinquante ans d'absence, personnifié en l'arrivée d'un noir au milieu de nazis de l'espace est totalement loufoque, c'est le moins que l'on puisse dire ; d'ailleurs drôle d'idée que ces nazis sur la face cachée de la lune, sont-ce là des lunaziques ? Répondant aux innombrables théories des ovnis nazis et autres vrileries hilarantes, Iron Sky en profite pour égratigner au passage le monde politique US mais aussi l'über-hiérarchie nazie et leur idéologie juste un brin Alzheimer avec le temps (blanchir un noir, un concept totalement barge au cinéma non ?). Comment, de toute façon, ne pas ressentir le devoir de railler ces andouilles ?!

Au niveau visuel, les images de synthèse / la photographie sont bluffantes, les effets spéciaux chouettos, les décors excellents (la forteresse fracasse !!) et une touche steampunk terribeul vient donner une patine irrésistible à l'ensemble. Les costumes des soldats nazis sont juste géniaux avec les masques qui vont avec, bien vu aussi les sosies de Sarah Palin (Yes she can !) en présidente, d'Einstein en savant nazi et timbré. La musique signée LAIBACH est totalement fabuleuse (Voir là : LAIBACH [Slo] Iron Sky - The original film soundtrack (Mute Recs) 2012 ou LAIBACH [Slo] Iron Sky Director’s cut 12’’ (Mute) 2013) et magnifie la chose. Un constat aussi : Iron sky est l'énième preuve que la femme blessée est une bombe à retardement dont la déflagration peut faire du dégât. Beaucoup de dégâts même.

Devoir acheter le DVD sans avoir vu le film sur grand écran, c'est les mégaboules pour ceux qui ont investi dans le budget mais sinon à part certains (rares) côtés carton-pâte, Iron Sky est une réussite, un cocktail d'humour tordu et de space-opéra sous taz, l'équation Independance Day + H2G2 + Série Z fifties + Mars Attacks !! fonctionne, le message est de plus moins potache qu'il n'y paraîtra, peut-être même un peu désespéré ? Il y a de quoi, remarquez…

Bonus : seize minutes de making-of qui relient Star Wreck, le projet précédent et gros carton sur le net, à Iron Sky. Et également un livret de vingt pages en couleur que l'on aurait pu imprimer en taille DVD pour éviter qu'il se balade dans le boitier. 

 

© GED Ω - 27/02 2013

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.