Une petite contribution ?

Chroniques DVD
24
Aoû
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans Abus Dangereux N° 135]

Le grand Spi posait death-y-dément toujours la bonne question pour allumer le brasier : « Oh yeah, est-ce qu’il y a des rock’n’rollers dans la salle ? »

Le sous-titre explique tout de l’objet : dans ce digipak on trouve le documentaire émouvant et inventif sur le groupe signé Joël Jacobi et Jérôme Prudent, soit cinquante-deux minutes avec les témoignages des musiciens pour l’essentiel de la saga des balbutiements à l’explosion, et en bonus de luxe il y a aussi un bon morceau à mater avec le dernier concert effectué au Rockstore le 12 décembre 1991 juste avant le split d’un des groupes majeurs du (punk) rock’n’roll français.

Et voilà une énième preuve en quatre-vingt-dix minutes survoltées qu’OTH était un incroyable groupe de scène, sans aucun besoin de quelque artifice que ce soit, avec le rock, la sueur et la passion, et malgré la tension et l’émotion, particulières ce soir-là, ils parviendront toutefois, une fois de plus, à « entendre vibrer la salle ». Une dernière fois (avant longtemps).

Surprise avec les bonus, trois morceaux acoustiques du groupe enregistrés exceptionnellement en décembre 2013, sans les amplis à fond ça fonctionne quand même : en version feutrée, Mystery train (popularisée par Elvis), Les Révoltés du bloc B et La France dort foutent des frissons comme à l’époque.

Long live rock’n’roll, forever on tenter hooks !! 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac