Une petite contribution ?

Chroniques DVD
03
Avr
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : rockumentaire

Scénar : à travers les interviews des principaux protagonistes, voici l’histoire d’un des groupes de hard rock français les plus connus de l’âge d’or du genre, depuis les débuts jusqu’à (quasiment) aujourd’hui puisqu’il est pour le moment toujours en activité. 

Partis dès le début avec un look criard et une attitude assez agressive (au vingtième degré, un MÖTLEY avant MÖTLEY  qui choisit « le terrain de l’arrogance » et une relation avec la presse ambiguë au possible, le tout au « vingtième degré »), SATAN JOKERS, dont le nom a d'ailleurs à voir avec Hell's Angels de Hunter S. Thompson, débute au tout début des années 80 puis Zégut passe leur maquette à la radio, SATAN JOKERS se retrouvent ensuite à la télé, signent chez Phonogram, sortent un premier album légendaire (Les Fils du metal), le suivant Trop fou pour toi gagne la critique mais perd des fans, III sera un chant du cygne de seulement six titres, la tournée qui s’ensuit est une cata, la vague du hard français, un genre à qui pas grand monde ne donnera les moyens de ses ambitions, s’écroule dans l’amertume générale, adieu SORTILEGEH-BOMBHIGH POWERBLASPHEMEVITRIOL…et SATAN JOKERS, dont le France Festival est un des derniers souffles.

Renaud Hantson se voit plus tard proposer Starmania et La Légende de Jimmy entre autres, et entame du coup une nouvelle carrière solo. Ce qui ne l’empêche pas vingt ans après SJ d’initier un best-of live et même de ressusciter le groupe avec le fabuleux bassiste Pascal Mulot. Sur son chemin chaotique (autant de sexe et de drogue que de rock’n’roll au compteur), il rencontrera le psy Laurent Karila qui deviendra le cinquième membre du groupe avec ses textes sur la trilogie finale (?) de SATAN JOKERS. Ce film est d’ailleurs inclus dans le boitier du dernier album du groupe, Sex opéra.

Outre un travail historique, on a fourni pour la confection de La Grande illusion un joli boulot de montage, très agréable avec cette habile remise dans le contexte historique au moyen d'illustrations symboliques de l’époque (images historiques, affiches de films, logos…) qui éveilleront beaucoup de souvenirs chez les vieillards qui ont vécu toutes ces années. Quelques pièces d’anthologie occasionnent des frissons comme l’anecdote du bœuf avec AC/DC et TRUST ou des sourires comme quand Hantson rappelle que les JOKERS étaient un groupe qui savait mettre le feu (en particulier au Bol d’Or comme on pourra le voir), tout ça à travers plein de vidéos et photos d’archives auxquelles on ajoute les réponses des musiciens de toutes les époques, excepté Laurent Bernat, malheureusement décédé en 2009. Apparaîssent aussi les incontournables Zégut et « Zouille » 1, les top du ZZ.

voir le trailer ici :

http://www.dailymotion.com/video/x21bya8_satan-jokers-la-grande-illusion-trailer-officiel-sortie-decembre-2014_music

 

1 : pour en lire plus sur Hantson et « Zouille » : voir ZOUILLE & HANTSON [Fra] S/t (Rebel Music / Brennus Music) 2012

 

 © GED Ω - 03/04 2015

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.