Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
03
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : horreur gothique classique

Scénar : à la grande surprise de ses occupants qui le lui avaient interdit, Kurt est de retour à la maison familiale, il vient même réclamer un héritage qui est allé à son frère. Il semble se moquer d’avoir un jour poussé au suicide une jeune fille dont la mère lui prédit la même mort que celle de sa fille, par le poignard… Kurt trouble de plus sa belle-sœur Nevenka, adepte de la flagellation… Et voilà que le sinistre garçon est soudain assassiné…au poignard ! Mais, têtu, il revient hanter le château et se signale par des bruits stridents…de fouet ! Les morts vont se succéder, la suspicion s'installe aussi sec, ah elle est belle la famille tiens !

Un château au bord de la mer agitée par un vent omniprésent, un cavalier qui déboule sur la plage, des lumières rehaussées de couleurs, mais dites donc, on se croirait dans L’Halluciné de Roger Corman 1 là hein ? En tout cas, voici un autre chouette film en costumes de Mario Bava pimenté par du grand Christopher Lee. Sorti la même année que Les Trois visages de la peur 2, Le Corps et le fouet est un vrai petit classique des années soixante qui se caractérise par une superbe photographie (et donc, des couleurs…!), une musique obsédante de Carlo Rustichelli et un soupçon d'érotisme dans cette exploration d'une perversion, cette approche psychologique de l'obsession.

Car après tout, le mystère plane constamment : a-t-on encore affaire à une nouvelle histoire de fantômes ou Nevenka est-elle simplement victime d’hallucinations macabres (hey, on retrouve même une crypte et des tics qui rappellent le fameux Masque du démon  3 !) ? Le principal, le plus marquant, n’est-il pas en fait cette histoire d'amour super romantique en filigrane ? Goûtez donc cette friandise gothique délicieusement surannée, plaisir garanti par l’auteur de ces lignes !

Bonus : biographie / filmographie de Mario bava et Christopher Lee, et présentation (5’) du film par Rafik Djoumi de Mad Movies.

1 voir L'Halluciné de Roger Corman (avec Jack Nicholson, Boris Karloff…) 1963

2 Les Trois visages de la peur de Mario Bava (avec Michèle Mercier, Boris Karloff...) 1963

3 voir Le Masque du démon de Mario Bava (avec Barbara Steele, John Richardson…) 1960 et, si tu as deux minutes, La Fille qui en savait trop.

https://www.youtube.com/watch?v=tHeA30AAbFg

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.