Chroniques DVD
09
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : de cape et d’épée
Scénar : Cartouche est un tire-laine particulièrement doué et apprécie très peu quand il est un jour humilié par un noble, lieutenant de police, qui plus est un fumier ravi de l'exécution d'un jeune voleur sur la roue. Pour l’énerver un peu plus, le chef de la Cour des miracles ne lui laisse que des miettes du produit de ses rapines. Il se rebelle et part, s'engage dans l'armée mais ne participe qu'épisodiquement à la guerre où, avec ses comparses La Douceur et La Taupe, il passe accidentellement ou presque pour un héros. Au sein de l’absurdité d’une guerre où les rois jouent aux échecs avec des pions vivants, il subtilise la solde de l’armée et revient sur Paris où il prend la tête de tous les bandits quitte à imposer ses vues. Il devient un peu trop sûr de lui, même aux yeux de la sublime Vénus pour qui Cartouche craque immédiatement avant de la délaisser quelque peu. Gare aussi aux traîtres qui commencent à comploter…

Pas la première des adaptations de la vie aventureuse du bandit Cartouche (qui a réellement existé), et sûrement pas la dernière, Cartouche réunit avec un beau succès tous les ingrédients du cinéma populaire pour toute la famille : beaucoup de comédie et de panache, de l'amitié et de l'aventure, de l'action (bagarres homériques et drôles au programme) mais aussi du bon sentiment, voire un romantisme fou (la scène de la mise à l’eau du carrosse est absolument inoubliable).

Armé d’un casting impeccable d’acteurs pour beaucoup confirmés (en vrac la divine Claudia Cardinale, un Jean-Paul Belmondo comme d’habitude survolté, un Jean Rochefort qui ferait presque peur quand il prend un air cruel couteau à la main, Jess Hahn et sa grande carcasse, Noël Roquevert, Marcel Dalio, Paul Préboist, Jacques Balutin, Philippe Castelli, Sim…), Cartouche donne aussi l’occasion de rappeler à quel point le midi de la France est magnifique avec des scènes tournées à La Couvertoirade, à l’abbaye de Valmagne, à Béziers ou à Pézenas. Un classique du film de cape et d’épée, vu mille fois mais toujours enthousiasmant.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !