Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
13
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : aventures

Scénar : quelqu’un capable de couper les freins de sa propre voiture cherche visiblement la mort. Arthur Lempereur est de cette espèce, car il s'ennuie. Pourtant richissime, il lui manque « le malheur qui est le sel de la vie »… Mais quand il rencontre la sublime Alexandrine lors d’un « dernier » tour du monde, il tombe amoureux et bien sûr ne veut plus mourir. Mais c’est trop tard car, ruiné, il prend une assurance-vie pour sa fiancée officielle et son ami chinois qui lui promet une mort dans les trente jours… Va falloir courir vite, très vite, pour échapper aux tueurs, mais aussi aux ineffables grippe-sous qui entourent Arthur.

Adaptation très libre du roman du même nom de Jules Verne et sur un rythme effréné dans la lignée de celui de L’Homme de Rio, ces fameuses Tribulations permettent à Philippe de Broca de retrouver une bonne partie de l’équipe de Cartouche 1 (Jean-Paul Belmondo, affublé d'une horrible mèche, Jean Rochefort, pipelette - sans moustache - à la voix toujours géniale dans un rôle proche de celui du Passe-partout du même Jules Verne, Jess Hahn, Paul Préboist qui joue à Dupont et Dupond avec Mario David…) et d’y ajouter des stars (Ursula Andress qui retrouve les plages paradisiaques comme chez le docteur No 2) et des seconds rôles savoureux, Maria Pacôme et Darry Cowl en tête.  

L'équipe s’est forcément éclatée sur le tournage d’un film qui file à cent à l’heure, comme dans Tintin (auquel on pense souvent, tiens, par exemple au Tibet) on saute d’un bateau à un avion pour finir dans une voiture, et pourquoi pas à pieds, à moto, etc. Et les décors pour la plupart sublimes de Hong Kong, l’Inde ou le Tibet défilent sur un scénario invraisemblable mais très drôle et plaisant. Les Tribulations d'un Chinois en Chine est un pur classique du cinéma d’aventure populaire français avec une avalanche de gags façon cartoon meets le vaudeville et une galerie de personnages franchement haut en couleurs. Toujours un bon divertissement, même pour le centième visionnage.

1 voir Cartouche de Philippe de Broca (avec Jean-Paul Belmondo, Claudia Cardinale…) 1962.

2 voir James Bond contre Dr No de Terence Young (Avec Sean Connery, Ursula Andress...) 1962.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.