Chroniques DVD
13
Nov
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : drame
Scénar : le coach-soigneur à l'ancienne Frankie Dunn tient une salle de boxe avec son vieil ami Eddie et se voit un jour proposer d'entraîner Maggie Fitzgerald…une fille ! Pour lui c'est niet. Il insiste de son côté pour que son poulain prenne son temps avant de tenter les sommets. Mais pendant ce temps, têtue, Maggie persiste à se pointer, et à payer son abonnement alors qu'elle ne se nourrit que de restes... Elle galère sans pleurnicher, s'entraîne sans relâche et Eddie craque malgré les interdictions de Frankie, il conseille la fille que Frankie trouve trop vieille pour boxer. Mais quand son poulain le quitte soudain, il finit par s'intéresser à la boxeuse qui devra se plier à des consignes strictes : « tu dis "oui Frankie" et j’essaierai d'oublier que t'es une fille » ! Il décide même contre toute attente de la manager lui-même quand il entrevoit son talent qui la fait - trop - rapidement monter en catégorie.

Après un polar sympa 1, Clint nous assène un imparable coup de poing dramatique, Million dollar baby est un excellent Eastwood avec une bouleversante Hilary Swank qui a forcément dû subir un sérieux entraînement tant elle est taillée pour la 'ston. Clint est juste incroyable, ce personnage de vieux bourru au cœur déchiré par des tourments obscurs est décidément fait pour lui, en tout cas depuis ses soixante-dix ans. Je dirais même plus, ce type devrait être puni pour être à ce point meilleur que le commun des mortels et le duo qu'il reforme avec le grand Morgan Freeman (après le fabuleux Impitoyable 2) est juste génial. On est même content d'apercevoir Brían F. O'Byrne, le terroriste de l’IRA de la monumentale série Oz 3, cette fois dans un rôle plus pacifique.

Jolie description de la boxe en voix off, que ce soit des techniques ou de l'esprit de ce sport, et « belles » images de boxe pour les amateurs, d'ailleurs on se demande au passage depuis quand on n'avait pas vu un film sur cette discipline (plus rien depuis Rocky et Raging Bull, vraiment ?). Les décors et la musique (en partie composée par Eastwood lui-même avec la complicité du grand Lennie Niehaus) sont minimalistes à souhait pour permettre de plonger plus profondément dans des personnages extraordinairement touchants, restent heureusement les fumiers pour venir apporter une touche d'amertume à la saveur générale, encore une famille de charognards, comme on peut en voir une autre dans Grand Torino 4 par exemple, qui mériteraient de grands coups de pompe dans le cul.

Bonus : bande-annonce

1 voir Créance de sang de Clint Eastwood (avec le Clint, Jeff Daniels...) 2002.

2 voir Impitoyable de Clint Eastwood (avec lui-même, Morgan Freeman...) 1992.

3 voir Oz de Tom Fontana (avec Harold Perrineau Jr., Lee Tergesen...) 1997-2002.

4 voir Gran Torino de Clint Eastwood (avec lui-même, Bee Vang...) 2008.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !