Une petite contribution ?

Chroniques DVD
15
Mai
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : vulgirl display of horrör

Scénar : ouaaais c’était cool les soirées destroy et costumées à la fraternité mais, dix ans plus tard, tout est bien fini pour Jess qui mine de rien est candidate pour devenir sénatrice. Oubliées les soirées étudiantes et les beuveries sauf qu’un enterrement de jeune fille s’impose puisqu’elle semble avoir trouvé l'homme idéal… La bande de filles délurées d’antan se retrouve et part pour Miami faire la teuf (avec nombre d'objets en forme de pénis pour compagnons). Premier hic : une fille qui était en Australie avec Jess se rajoute au groupe et fait enrager la meilleure amie « officielle », le deuxième est plus grave : alors que la cocaïne règne, un strip-teaser se cogne à mort lors d'un stupide accident, remettant en question le destin tout tracé de Jess mais aussi celui de ses copines qui ne tardent pas à péter les plombs…

Après un Ghost in the shell 1 que l’on n’attendait pas si supportable, la troublante Scarlett Johansson vient bizarrement se fourvoyer dans une comédie qui tient absolument à prouver que, s’il on n’était pas encore au courant, les mecs ne sont pas les seuls capables d'être lourdingues à souhait, poussant le bouchon Very bad trip 2 toujours plus loin sans innover une seconde. Voir la belle jouer la chochotte est aussi pour le moins dérangeant mais elle n’est pas la seule à se retrouver noyée dans tous les clichés possibles et d'innombrables situations invraisemblables.  

Reconnaissons que, même si tout ça ne vole pas très haut, quelques gags (le déguisement impayable des deux filles en seins) et personnages potaches (le couple des voisins nymphomanes interprétés par Demi Moore et Ty Burrel, ou ce pauvre Dean Winters, ex-Ryan O'Reily chez Oz 3) s’avèrent plutôt drôles et la bande originale variée et très efficace. Mais les terribles longueurs inhérentes à tous les films de ce genre viendront rapidement à bout des plus courageux même quand la comédie débile devient - un poil - policière.

Next please.

1 voir Ghost in the shell de Rupert Sanders (avec Scarlett Johansson, Pilou Asbæk...) 2017.

2 voir Very bad trip de Todd Phillips (avec Bradley Cooper, Ed Helms...) 2009.

3 voir Oz de Tom Fontana (avec Harold Perrineau Jr., Lee Tergesen...) 1997-2002.

Quelques chroniques en vrac