Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
01
Nov
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : polar de plus en plus noir

Scénar : Vic court après sa vie de famille, ses hommes après les emmerdes, Aceveda continue tant bien que mal son ascension dans le milieu de la politique tandis que les latinos commencent à s'entre-tuer dans les rues, ou plutôt à se faire fumer par de nouveaux venus. Malgré l'emprise de Vic sur la rue, la nasse se resserre autour de sa brigade de choc, même au sein du commissariat les yeux ne quittent plus la bande, les langues se délient, voilà un beau bordel en perspective… Pour compliquer un peu les choses un magot énorme est à portée de main… Tout le monde aura-t-il le cœur suffisamment bien accroché pour aller au bout de ses ambitions ?

Oulah, la brigade part toujours plus haut dans les magouilles et les problèmes proportionnels, les gangs se déchaînent et le mexicain Armadillo (joué par Danny Pino vu dans Cold Case : Affaires classées et New York - Unité spéciale) est vraiment un méchant à la mesure des flics déjantés de Vic ; ce commissariat sis dans une ancienne église est death-y-dément un chouette décor mais est loin de n’abriter que des enfants de chœur. Rayon apparitions, des célébrités, Carl Weathers (Apollo Creeeeed !!) ou de bonnes vieilles tronches connues (le patibulaire Emilio Rivera, Efrain Figueroa, Ron Canada…) viennent prêter main forte à une équipe déjà franchement conséquente.

Cette excellente saison (encore une !) nous apprend quelques trucs sur les débuts de Vic à la tête de la brigade de choc et les relations qu’il entretient avec ses proches et ses indicateurs par le biais d'un flash-back éclairant pour approfondir les détails d’une série que l'on sent méchamment monter en puissance. Attention pour les sensibles à des images dures comme ce brûlé vif pour commencer, pour les mélomanes à partir de trois ou quatre épisodes de chouettes morceaux se retrouvent en bande originale, on n’a qu’une critique au fond : qu’on soit obligé d’attendre pour voir la suite !

Bonus : livret 8 pages avec résumé des épisodes, une tonne de scènes inédites, des documentaires, etc.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.