Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
20
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : post-apo all’italiana option western

Scénar : une mystérieuse caisse course les flics : écraser les gens est devenu son passe-temps… En attendant, après l'apocalypse atomique, ce qu’il reste de l’humanité crève de soif… Papa serait-il un traître puisqu'il est parti chercher de l'eau et n'est toujours pas revenu ? John part chercher de l'eau à son tour, le jeune Tony s'embarque clandestinement pour finalement assister à la mort de John : vengeaaaance !!!  Cet enfant au bras bionique, accompagné de son rongeur José le chinchilla tombent sur le chasseur de flics coincé dans sa caisse après un crash, ils feront désormais route ensemble.  

« Queuah ?! Mad Max II fait un carton ? Mario, Luigi, vite, faisons le nôtre ». Vous mettrez au scénario - aussi invraisemblable que les dialogues - un couple de spécialistes du bis (Elisa Briganti et Dardano Sacchetti + l’acteur José Truchado au passage), à la réalisation un artisan du western, Giuliano Carnimeo, une jolie dame (Alicia Moro, vue aussi dans Mutations), un héros sans nom au regard clair et à la carrière-éclair (Robert Iannucci), des habitués des tournages farfelus transalpins (le champion du monde Luciano Pigozzi puisqu’il est à l’affiche de dizaines de films cultes tes que Le Corps et le fouet, Six femmes pour l’assassin, Le Château des morts vivants, Avec Django la mort est làSabata mais aussi les foutraques Les Aventuriers du cobra d'or, Yor, le chasseur du futur, Zombi 3, Robowar ou encore Alien - La créature des abysses, quel homme !! Engagez aussi le toujours excellent Venantino Venantini, prenez aussi son fils s’il le faut !) et faites évoluer tout ça dans un monde parfois un peu trop vert pour être mort, ça sera rigolo.

Pour le reste, laissez faire les véhicules genre voitures de stock-car customisées à l'arrache (ohlala cet intérieur informatisé ridicule comme dans K2000 !) : trouvez des décors rigolos, balancez des images au ralenti pour mieux faire constater les dégâts faits à ceux-ci, enchaînez les poursuites et les grosses cascades, les écrabouillages de bagnoles, par exemple au poids lourds, laissez filtrer quelques détails crados, emballez le tout dans un musique terriblement synthétique (dommage la mélodie était bien trouvée), servez chaud pour un maximum de plaisir. Vous obtiendrez donc un semi-Mad Max du pauvre pas super bien joué mais affublé de toutes les caractéristiques du western, ce qui ravira forcément les fans du genre pas rebutés par les détails déglingués (ah mais non, les costumes des aquaphiles ou ces pneus qui gonflent de l’intérieur, la voiture de flic la plus crade du monde conduite par un chauffeur au casque de moto et un autre à la lunette borgne, ça fait pas rêver ça ?!). Veuillez de plus noter que oui, encore des camions-citernes, mais cette fois remplis de flotte, il y a moins de risque d'explosion (du budget aussi, bien vu).

La phrase du film : « attachez-les entre deux voitures, nous verrons bien si partagés en deux ils parlent plus ».

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.