Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
11
Jan
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : de cap(e) et d’épée(ninsule)

Scénar : au théâtre, la pièce est interrompue par la voix tonitruante de Cyrano de Bergerac, un fantasque soldat poète affublé d’un nez gigantesque qui met au défi quiconque le contredit à venir tâter de son épée. Mais personne ne moufte. Pourtant, cette virtuosité dans l'art de séduire autant que d'énerver commence à lui valoir de nombreux ennemis, en premier lieu le puissant comte de Guiche qui court après sa cousine Roxane. Roxane dont Cyrano est éperdument amoureux. Mais quand sa spécificité physique ne lui offre aucune illusion, son ami capitaine des mousquetaires l'exhorte à se déclarer. Et voilà que soudain l’élue de son cœur le fait mander ! Il s'enflamme mais s'éteint juste ensuite : elle lui fait part de son amour pour un beau jeune homme qui se trouve être sous les ordres de Cyrano chez les Cadets du roi… Celui-ci va contre toute attente mettre ses mots dans la bouche du jeune amoureux afin de l'unir à Roxane, il devra même le protéger pendant la guerre où ils sont tous deux envoyés…

Le générique se termine sur un lever de rideau, toc, toc, toc, c’est parti pour une des nombreuses adaptations de Cyrano au cinéma (la première datant de…1900 !) avec un véritable spécialiste du rôle. En effet, José Ferrer aura incarné Cyrano de Bergerac au théâtre, au cinéma et à la télévision ! Le film dont nous allons parler lui vaudra même un Oscar, de quoi pouvoir parler d’un rôle fétiche, voire porte-bonheur. Ferrer en fait des tonnes mais la scène du duel est un grand plaisir à regarder, ajoutons que la tirade du nez a un certain charme en anglais, qui plus est ornée d’une musique signée par le grand Dimitri Tiomkin.

Le film de Michael Gordon est une jolie adaptation, très réussie, on a au menu quelques touches de comédie, de l’aventure de cape et d'épée, de l’action vive, de la comédie romantique, de la tragédie, de la vie quoi, tout simplement, avec une Roxane (Mala Powers) qui illumine de sa beauté un superbe noir et blanc secoué par un héros plein de panache et de la folie qui accompagne souvent l'amour, sorte de mélange colosse aux pieds d’argile entre Porthos, d'Artagnan et Roméo interprété par un acteur fort en gueule qui maîtrise son texte et est entouré de seconds rôles de qualité, à la fin de l’envoi, on touche : ce film est un vrai régal.

Bonus : présentation de la collection, bande-annonce en version originale

Infos / commandes : https://www.artusfilms.com/classiques-americains/cyrano-de-bergerac-278.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.