Tu payes ton coup ?

Chroniques DVD
10
Fév
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : Alexandre hiiiii, Alexandre aaaaaaah !
Scénar : il y a 2300 ans en Grèce, le petit Alex hérita d’Apollon une épée grâce à laquelle il devint pour l’éternité Le Grand. Pour fêter ça, il se fera enterrer avec. De nos jours, Andrew la voit en songe, ça tombe bien, elle vient en fait d’arriver en Amérique mais est tout de suite volée. Flic, escrimeur et médium, alors qu’il se déplace pour prendre des truands en flagrant délit, il ne trouve qu’un cadavre dont il revit les derniers moments de vie en le touchant. De quoi aller voir un psy pour analyser ses rêves qui sont autant de cerises au goût bizarre sur un mental déjà pour le moins secoué. Pendant ce temps, une archéologue désespère de retrouver la relique pendant que les morts par arme blanche commencent à s’empiler, brrr…   

On pourrait considérer ce film comme une compilation, on pourrait l’intituler « best of clichés », voire « best of défauts » : on n’évoquera que rapidement Lorenzo Lamas qui en son temps apparût dans Grease mais restera pour toujours Le Rebelle (qui débute la même année que sort ce film) ainsi que le fait qu’on ne manque jamais une occasion de montrer cet homme en petite tenue avec sa mullet au vent. Le reste du casting ne se révèle pas très doué, pour ne pas dire que ça (sur-)joue souvent comme des pieds là-dedans mais comment faire autrement avec des dialogues stéréotypés au max et un scénar qui devait tenir sur une page. On ajoute au dossier des filtres de couleurs tout moisis, une bande originale dégueulassement synthétique et farcie de sifflements intolérables et un joli défilé de tenues et de postures grotesques.

Rions quand même un peu en écoutant la musique du menu, oulah, hop, stop, point trop n’en faut car, on doit bien l’avouer, on ne trouvera rien à sauver de ce film de guerrier médium discount cousu de fil blanc sauf que ça fait se marrer un minimum, ça change un peu de l’ordinaire, non ? Pas sûr toutefois que ça fonctionne avec tout le monde, testez donc après un apéro sérieux, 7,9% d’action et 0,1 % d’érotisme de pacotille au programme, woooooh !! Euh, et dites-vous qu’une suite a été tournée ! Hey, c’est pas ce qui s’appelle n’avoir peur de rien, ça ?!

Bonus : bande-annonce en vostfr

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.