Une petite contribution ?

Chroniques DVD
26
Aoû
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : action patriote à la US

Sénat : à Camp David en plein hiver, on s'occupe comme on peut : le président s'entraîne à la boxe avec son garde du corps, très proche de la famille, mais il est soudain temps d'aller assister à une soirée de charité. Les Asher, ou plutôt le "package" comme on dit dans le jargon de l'équipe de sécurité, sont donc embarqués sur route par un temps épouvantable de tempête de neige et forcément un carambolage a lieu lors duquel la femme du président perd la vie. Le chef d'État ne pardonnera pas son fidèle employé qui est muté. Traumatisé, Banning n'a toutefois pas renoncé à son ancienne carrière. Il va avoir l'occasion très soudainement de reprendre du service quand au moment d’un éventuel traité stoppant le programme nucléaire nord-coréen et la fin de l'occupation de la frontière sud, un avion américain détourné et customisé façon armement se dirige rapidement vers Washington et mitraille tout ce qui bouge. Mais ce n'est qu’une partie d'une opération très bien organisée à laquelle Banning va essayer de mettre fin quasiment seul contre tous.

Vous l’aurez compris, nous avons affaire ici à une intrigue très classique avec des personnages plutôt stéréotypés malgré des acteurs plutôt valables : le costaud Gerard Butler, vu dans Demain ne meurt jamais, 300 ou Rock'n Rolla et plutôt en forme, Aaron Eckhart et Morgan Freeman, monolithiques, Rick Yune, vu dans Meurs un autre jour pour un rôle similaire de parfait petit enfoiré impitoyable… Avec ce casting (fort masculin pas vrai ?), on ne pouvait qu’aligner du bon gros matos : avec de gros moyens on obtient de gros armements et de gros avions, même si ce C-130 frolant les hauts bâtiments a dû faire frémir quelque peu dans les salles étasuniennes.

Entre Dans la ligne de mire et la série Die Hard, La Chute de la Maison Blanche (prolongée elle aussi de deux suites au moins) est un pur film d'action nanti d’une attaque brutale qui ne fait pas dans le détail niveau fusillades et explosions face au "nouveau" loup-garou de l'Amérique, la Corée du Nord, qui apparaît au grand jour (bien qu’on sache tous que c’est grâce à 007 hein !?). Si l'on excepte la toujours plus chevrotante morale américaine et sa géopolitique primaire, on tient là un film dans la moyenne, peut-être un peu long mais c'est la mode chez les films modernes.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.