Une petite contribution ?

Chroniques DVD
03
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : parodies en série

Scénar : comme à chaque fois qu’il s'assoupit au travail, George Newman se prend pour un héros, du genre un explorateur qui se dirige haletant vers la statuette, but de son expédition, puis se réveille préparant des burgers dans un snack d'où son pote Bob et lui se font virer, catastrophe ! La copine de l’apprenti Indy n’apprécie pas mais celui-ci a par le biais de sa famille - un tantinet givrée aussi - la chance de récupérer une chaîne de télé gagnée au jeu par son oncle. Dans les locaux peu reluisants, il découvre un technicien qui dort sur place et expérimente régulièrement dans le bizarre. Avec Bob et lui, ils lancent quelques émissions mais ne sont pas très doués et de plus sont menacés par la concurrence, la chaîne va droit à la faillite… Par un concours de circonstances, le concierge zozotant provoque l'engouement avec des jeux totalement débiles, les affaires reprennent, miracle !

Plus connu sous le nom d’UHF, Télé ringards a forcément décidé de détrôner les ZAZ (concepteurs des Top secret, Y a-t-il etc.) ou Police academy et consorts avec cette assez plaisante compilation de gags loufoques d’inspiration total cartoon (images animées incluses !) et de milliards de clins d'œil pas discrets du tout (Indiana Jones, DIRE STRAITS, Conan - le bibliothécaire, rends pas tes bouquins en retard p’tit con ! -, Gandhi - II !-, Rambo et on en passe forcément une palanquée !). De la lourdeur est heavy-demment au programme de ce film typiquement ricain, il montre toute de même la téléréalité vu par des visionnaires et préfigure aussi la doublette Wayne's World, publicités horribles et combat à la serpillière trop classe déboulant comme bonus !

Et qui mieux que « Weird Al » Yankovic, également scénariste d’UHF, pouvait-il incarner le personnage frappé de George ? Yankovic est depuis des décennies connu pour ses parodies hilarantes de chansons à succès, NIRVANA remportant la palme de ses détournements avec la pochette et le clip de son fabuleux Smells Like Nirvana. Le bonhomme aura tout de même sorti une quinzaine d’albums en tout, dont la bande originale de ce film. Autre célébrité à l’affiche, la trop belle Nounou d'enfer, Fran Drescher, toujours partante pour la déconne comme elle le prouva jadis en apparaissant dans le mythique Spinal Tap. UHF est quasiment du même tonneau, mis à part les morceaux fabuleux (et les décors faramineux) de la biographie du faux-vrai groupe ! Hm Kevin McCarthy (L'Invasion des profanateurs de sépultures, Piranhas, Hurlements, Les Contes de la crypte…) dans un petit rôle, ça compte ?

Euh et sinon, Spatula City, c’est possible bientôt à Béziers ?

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.