Chroniques DVD
25
Déc
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre: inabordable, tu ne sais même pas voler, je ne te parle même pas de faire danser les feuilles avec ton sabre...

Scénar: quand le préfet « Sans Nom » déboule chez le roi de Qin après avoir taillé en pièces trois assassins voulant sa mort, le souverain consent exceptionnellement à écouter son histoire...

Très franchement le film chinois grand public, depuis l'intronisation de Tigre et dragon au rang de film culte pour les amateurs de poésie sabresque et de danse aérienne ne laisse pas souvent de décevoir, cachant derrière des scénarii à la base appétissants des fresques à la limite de célébrer le royaume (actuel) du Milieu, son unité gnagna, avec des tournages aux milliers de figurants et aux décors gigantesques sans oublier un manichéisme politique malodorant. Du récit aux multiples retours virevoltants que ne renierait jamais un Mister Tarentino for example, Zhang Yimou tente de réaliser un film pouêt-pouêt se voulant vibrant, chargé d'émotion et de spiritualité. Il n'arrive qu'à en faire une longue suite de jaillissements de couleurs (magnifiques au demeurant même si stéréotypées à l'extrême) pas très fine. On s'ennuie ferme, donc on le dit.  

 

© GED Ω - 25/12 2010

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.