Tu payes ton coup ?

Chroniques VHS
17
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : comédie loufoque

Scénar : traumatisé par le décès prématuré du raton-laveur qu’il tentait de sauver au péril de sa vie, Ace se réfugie dans une lamaserie tibétaine où vient le chercher quelqu’un pour qu’il retrouve un animal disparu. Si lui rechigne à quitter son havre de paix, les moines eux se font une joie de voir partir Ace, débouchent même le champagne pour l’occasion. Une fois en Afrique, il se fait un plaisir d’être détestable avec les riches colons mais aussi avec les tribus dont il ridiculise les traditions. Quand on vous que c’est un sagouin… Ace et Fulton Greenwall n’ont que quatre jours pour agir avant qu’une tribu ne soit massacrée mais Ventura ne connaît pas encore sa vraie mission : retrouver une chauve-souris, le seul animal qu’il déteste par-dessus tout !

Dans ce deuxième épisode de la saga 1, on a beau apercevoir Ian McNeice (From Hell, H2G2 : Le Guide du voyageur galactique…), Adewale Akinnuoye-Agbaje (le génial Simon Adebisi dans Oz) ou Bruce Spence (le Jedediah de Mad Max…) c'est Carrey que l’on regarde tant il est exubérant ! Et ce mec est tellement dingue que ça ne paraît que logique qu’il revienne jouer le détective animalier. Il en refait des mégatonnes avec force grimaces et imitations d’animaux, n’a pas renoncé à ses affreuses fringues et sa coiffure, ni à sa façon peu ragoûtante de manger des graines, quitte à agacer encore plus ceux qui détestent ses habitudes. Ceux qui aiment, dont nous sommes, ne sont pas déçus de voir Carrey singer un hippopotame ou partager le repas des lions.

C’est juste dommage que cette séquelle s’avère bien plus vulgaire, cet épisode offre des scènes atterrantes dont celle du rhino mécanique qui atteint sûrement là le summum de la débilité d’un scénario qui cumule les mandats pas subtils : Ace nourrit un bébé rapace avec ses propres régurgitations, la tradition de la tribu (cracher sur les gens qu’ils apprécient) occasionne des situations…gluantes, vous aurez compris que les gags sont loin d’être fins (oh ce duel avec le guerrier du village) mais, inexplicablement, on rit tout de même, par exemple devant des parodies déglinguées des classiques Cliffhanger, La Quatrième dimension ou le jeu du Cluedo.

Les phrases du film : « Tu chausses…du 2 ! » ou « Ça, c’est du créneau, vieux ! »

1 voir Ace Ventura, détective pour chiens et chats de Tom Shadyac (avec Jim Carrey, Courteney Cox…) 1994.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.