Tu payes ton coup ?

Chroniques BD
28
Mai
2008

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

LOFOFORA chantaient il fut un temps quelque chose comme "mes désirs sont le désordre"

c'est pourquoi après les chroniques des Speedball #4 et #5, voici venir celle du second. Matt Konture ne laisse pas, sur la couverture qu'il a réalisée pour ce numéro, planer longtemps le doute sur le thème qui va servir de fil rouge: la mort, et plus précisément celle qui vit sous les traits putréfiés des zombies, des vampires et autres créatures de la Nuit patibulaires et toujours fans d'une alimentation saine à base de sang et de chair plus ou moins fraîche. Et encore une fois la réunion de dix dessinateurs talentueux avec des coups de coeur particuliers, même si tous ont la touche perso et le talent qui fait d'eux des artistes à part entière, pour Chester qui livre une saga historico-fantastique franchement réussie, Cha et ses living dead cows et Toma avec son penchant pour le comic old school made in USA entre les Les Contes de la crypte et The Goon. Avec ce genre de personnes, aucune chance d'être déçu, même si tous au fond on aime bien comme ça un peut râler à l'envi, ce Speedball, comme les autres, a été reproduit dans un laboratoire secret au moyen de mystérieux instruments directement issus d'une technologie de pointe extraterrestre, 1000 clones sont sortis de la machine ! L'essayer c'est l'adopter n'est-ce pas ? Même si, rappelons-le, les enfants ne devraient pas jouer avec des choses mortes gniark gniark gniark...!

 

82 pages en noir et blanc (mais couv' couleur de la mort, vivante bien sûr), 5€

 

© GED Ω -  28/05 2011   

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.