Chroniques BD
22
Sep
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Article non retenu par L'Avis des Bulles]

Voici une série de super-héros, très méconnue en France, exhumée par les kirbyholics de Néofelis. Elle fut créée quand Captain America, un des innombrables personnages de Kirby et Simon, fait son retour (on verra plus tard que ce n’est pas le dernier…). Le duo décide de s’attaquer lui aussi au créneau du comics « patriotique » mais avec l’adjonction malicieuse, après des débuts propagandistes pas fute-fute, d’une sacrée dose de dérision…

Car les auteurs, Jack Kirby et Joe Simon donc, vont faire le choix de critiquer avec plus ou moins de vitriol dans l’encre le monde des super-héros qu’ils ont particulièrement aidé à populariser. Au commencement de cette nouvelle saga, sur son lit de mort, le héros de guerre Johnny Flagg affirme à son chétif frère Nelson que les méchants (souvent des « camarades » communistes, of course…) « en ont après chaque homme qui pensera par lui-même ! Il faut les arrêter… ». C’est ce que Nelson, scientifiquement transformé par l’armée en Fighting American, va tenter de faire accompagné de son jeune acolyte Speedboy. De bonnes bagarres en perspective, le décor en fait même les frais comme notre pauvre Tour Eiffel salement étêtée lors d’une mission. Ce bouquin renferme ce document historique marrant sur une époque qui l’était terriblement moins, une introduction signée Joe Simon et une historique de Jean Depelley, auteur de la biographie-fleuve de Jack Kirby. Ah, et on avise les éventuels intéressés que seulement 500 copies ont été pressées.  

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.