Une petite contribution ?

Chroniques BD
04
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Suite 1 et fin. « Cric ! Crac ! Tes oreilles sont à moi ! Mais que les miennes tombent en tombe si mon dit ment rien qu'une fois ! »

 

La Mariotte, le Chevalier et Anicet trouvent sur leur route, outre les comédiens AnaïsLuce et l'ours Martin, la ville de Montroy et la famille de MalaterreAymon le petit moine attire la belle roncine qui dévoile une bien têtue palette de charmes tandis que trois sœurs, mortes ou vivantes, bouleversent les sens et souvenirs du Chevalier, entretiennent convoitises et complots, mais ne mettront personne à l'abri de la malédiction, celle qui emporte tout dans une tempête de feu et ne laisse rien sur son passage à part la désolation éternelle.  

Encore de superbes décors pour ce troisième volume mais aussi des représentations d'animaux très réussies dans des couleurs pastel fort à propos pour évoquer Bosch et également les (futurs) adeptes du clair obscur, Bourgeon rappelle parfois Manara d'autant que le récit se pimente un peu plus de sexe malgré une fois de plus une histoire très fouillée aux rebondissements nombreux. Définitivement une chouette trilogie.  

142 pages en couleurs

ISBN: 2203338830X

1 voir : Les Compagnons du crépuscule t. 1 : Le Sortilège du bois des brumes de Bourgeon (Casterman - 1986) et Les Compagnons du crépuscule t. 2 : Les Yeux d'étain de la ville glauque de Bourgeon (Casterman - 1986)

© GED Ω - 19/03 2014

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac