Tu payes ton coup ?

Chroniques BD
28
Juil
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N°151]

La « France invasion 2017 » de Jirô Ishikawa (dont la tenue de trois expositions d’une durée d’un mois à La Jetée de Montpellier 1, à la galerie P38 à Paris et chez Le Dernier cri à Marseille) coïncide, ô joie, avec la sortie de cet album rassemblant plusieurs récits dessinés entre 1997 et 2016 ainsi qu’un entretien très informatif avec un auteur injustement loin d’être prophète en son pays et vivant dans des conditions d’une rare pauvreté (« il m’arrive de me dire qu’en trichant un peu avec moi-même, je pourrais entrevoir un futur », dit-il…), le comble pour un artiste que s’arrachent les français non ?

A priori guidé par sa seule main puisque Jirô semble créer de manière automatique comme il l’explique en fin de volume, le mangaka s’exprime depuis la fin des années 1980 au moyen d’un dessin soigné et fantasque qui n’hésite pas à pénétrer les contrées sulfureuse et quelque peu punk de l’explicite phallique et pose par ce biais quelques questions existentielles : quelle est notre rapport à la différence, à la décadence, à la libido, à la société en général  ? Et que feriez-vous si votre appartement devenait tout d’un coup…en papier ?

Entre psychédélisme érotisant et poésie destroy, le bouquin de Jirô Ishikawa n’est sûrement pas, à la l’instar de son héros Chinkoman, à laisser entre toutes les mains, il est pourtant l’expression d’un courage créatif rare qui mérite le soutien des amateurs d’art atypique et transgressif. Go, go, Jirô !      

168 pages en noir et blanc, 19€
ISBN : 9782916383538

1 voir Jiro Ishikawa [Jap] à Montpellier, La Jetée. Voir aussi l'interview de Jîro san ici Jiro Ishikawa [Jap] et, tant qu'à y être Lunettes de Jiro Ishikawa (Autoprod - 2017).

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.