Tu payes ton coup ?

Chroniques BD
18
Mai
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Eddie Brock et son compagnon, le symbiote extraterrestre avec qui il forme le dentu Venom,

se tirent sur la côté Ouest, bien décidés à ne plus faire le mal. A San Francisco, ils vont même…protéger les innocents ! C’est le monde à l’envers ! Sauf que malgré des objectifs louables, Venom garde ses manières toutes personnelles de rendre justice : lors de ses interventions, les bandits ont peu de chances de survivre… C’est pourquoi Spiderman 1 repart à se poursuite. Mais au même moment, Venom découvre en compagnie de sans-abri menacés par les Fouisseurs du sinistre Treece ce qui semble être à première vue une faille dans le temps…

Avec David Michelinie au stylo et Mark Bagley aux crayons, cette série de Venom ne manque ni d’action ni d’humour noir, et l’un des personnages les plus controversés / déséquilibrés de l’univers Marvel méritait bien son intégrale tant il semble la plupart du temps débarrassé des principes moraux un peu lourds chez les autres super-héros. Ici on tabasse et on réfléchit ensuite, pour le simple fait de divertir. Et ça marche plutôt pas mal.

Notez que ce premier numéro est nanti d’une superbe couverture à l’encre métallique, ça a de la gueule !  

52 pages en couleurs

1 en veux-tu ?! En voilà : https://www.nawakulture.fr/index.php/component/tags/tag/891-spiderman.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.