Tu payes ton coup ?

Chroniques BD
04
Nov
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Élucidé le mystère qui réunissait les trois maquettes de la Licorne 1,
Tintin et ses compagnons se lancent à la poursuite d'un trésor, celui du pirate Rackham le Rouge. Cette quête ne tarde pas à attirer autour de nos héros une ribambelle d'importuns, d’imposteurs et de profiteurs, mais aussi un mystérieux personnage connu sous le nom de Tryphon Tournesol, inventeur de son état et catastrophe ambulante à moitié sourde, pour ne pas dire complètement sourde.

Le niveau du premier volume, plus conventionnel, est-il égalé par ce second qui clôt l'aventure ? La réponse est OUI, le récit d'aventure et le roman maritime (pile entre Defoe, Stevenson et Verne) se voient ici réunis avec bonheur par un créateur de personnages surdoué qu’on ne remerciera jamais assez pour Tournesol, à deux doigts de rendre complètement chèvre un Haddock singulièrement énervé par une prescription médicale, mais aussi pour les Dupondt, encore à l’origine d’un festival de gags.

Cerises sur le cadeau, la découverte d’un caractère et d’un vocabulaire ataviques chez Haddock et le sous-marin le plus génial depuis les aventures du Nautilus 20.000 lieues sous les mers !

62 pages en couleurs
ISBN : 9782203001886

1 voir Le Secret de la Licorne de Hergé (Casterman - 1943 Réédition 2007).

P. S. : on est hyper grave fan de Tintin ici, clique donc sur le mot-clé correspondant, t'auras de quoi lire !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.