Tu payes ton coup ?

Chroniques BD
02
Déc
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Un super-européen, pourquoi pas vu le succès intergalactique de son homologue America ?
Sur un scénario de Chris Claremont avec Herb Trimpe et Fred Kida au dessin, le physicien Brian Braddock travaillant pour résoudre la crise de l'énergie se brusquement retrouve doté de pouvoirs surnaturels dans de drôles de circonstances : dans une usine de la lande, celle qui « était le siège d'assemblées de fées et de dieux antiques, un lieu de bois hantés, de légendes et de puissances obscures » apparaît soudain le méchant Joshua Stragg le dévastateur. Celui-ci attaque le centre de recherche dont Brian réussit à s'échapper in extremis.

Dans sa fuite, il subit un accident de moto mais ressuscite soudain pour faire face à un choix : l'amulette ou l'épée que lui tendent deux personnages mythiques. Le sage choix de l'amulette de la Paix lui confère les pouvoirs d'un des Chevaliers de la Table Ronde, il devient alors Captain Britain qui du coup parvient à mettre de belles trempe à des super-vilains, déguisés ou pas en chevaliers du Moyen-Âge frisant le ridicule en arborant le doré comme couleur principale.

Beaucoup d'action, des couleurs qui pètent, en particulier celles du costume de ce héros aux couleurs de l'Angleterre, tremblez donc, malfaiteurs, devant Captain Britain !

[L’album se termine bizarrement par un très court récit de loup-garou dont les auteurs ne sont pas précisés]

64 pages en couleurs

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.