Une petite contribution ?

Chroniques BD
12
Sep
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N°174]

Anita Bomba, l’héroïne un brin déjantée de Cromwell, n’a pas fait qu’un retour fracassant sur album avec la sortie du premier volume de l’intégrale chez le même éditeur suite à la récupération des droits de la série. En effet, Anita a aussi droit à son propre comics, une coproduction très rock’n’roll entre Akiléos et la propre boîte de Cromwell, Weekend on Mars.

Et quand on dit comics, on ne dit pas pôv’ petite revue imprimée à l’arrache sur papier toilette mais bien une jolie petite machine qui rutile, Jeanne Mas s’en pâme déjà, son rouge et noir de couv’ agressant avec style un blanc innocent pour donner un direct du droit dans l’œil de qui ne s’y attend pas. Pour ceux qui suivent la bête depuis son numéro 0 (2014), le menu est une fois de plus dantesque pour qui s’avère friand de bande dessinée remuante, de récit déglingué (Jack Wolfram, lâchez ce cancrelat !), de strips craquants (Mimosa), tout ça mis en page de main de maître pour un effet bœuf (les pages de Cromwell et Josepe vous laisseront forcément sur - dument botté au préalable - votre séant.

Pour les goinfres d’une BD qui sourire aux lèvres laboure à la chenillette les sentiers rebattus. Et les fans de Cromwell devraient aller jeter un œil à l’interview vidéo qu’il accorda à Nawakulture.fr, scoops en cascade ! ==> Festival BD de Sérignan 2019 : Cromwell [Fra]     

48 pages en couleurs, 10 €
ISBN : 9782355743450

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac