Documentaire
10
Aoû
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

L'érudit Andrew Taylor découvre un jour le surnom donné aux frangines Brontë, « les sœurs de la miséricorde ».

En 1980 il s'en rappelle quand il se lance, sous le nom d’Eldritch, dans l'aventure d'un groupe de musique. Il fonde par la même occasion son propre label, sort dans la foulée un EP (rapidement répudié) et tente même des concerts. A part John Peel (of course), personne ne s'intéresse vraiment au groupe mais son leader s'en fiche car il sait ce qu'il veut et mènera sa barque intelligemment en multipliant les disques légendaires. Dommage qu’en 1984, avec le départ du guitariste Ben Gunn, débute une phase différente, moins noire, avec un nouveau gratteux et, horreur pour les fans de la première heure, une signature chez une major. Tout s’accélèrera jusqu’à l’implosion inévitable même si le groupe continue sporadiquement, avec une nouvelle formation, à donner des concerts.

« Noctambulisme et incantations hallucinatoires, guidées par le cheminement métabolique de la chimie psychotrope. Pénurie d'illusion, accoutumance à l'anesthésie des acides, c'est la solitude et la fuite de la solitude, le débordement, la surdose urbaine, la folie dodelinante sise sous la pluie fumante »… Comme pour la biographie de Ian Curtis / JOY DIVISION 1, l’auteur a adopté un ton conforme aux sonorités sombres du groupe, multiplie les références à la littérature et livre le récit d’un des groupes les plus influents de la vague post-punk / gothique  & co. On recommande.

225 pages avec photographies en noir et blanc, 22 €
ISBN : 2910196291

1 voir JOY DIVISION - Lumières et ténèbres de Fabrice Ralon (Camion Blanc - 2005)

Pour complément, on a le droit de lire THE SISTERS OF MERCY [Uk] Some girls wander by mistake (Warner Music) 1992

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.