Tu payes ton coup ?

Documentaire
05
Fév
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Abus Dangereux N°146]

En voilà un beau document !

Des premiers festivals jazz, blues et folk (Earlswood, National Jazz - and Blues - Festival, Uxbridge, Hyde Park, Technicolour Dream, Isle of Wight, Glastonbury etc.) mais aussi antinucléaires / pro-cannabis des années 60 au Stonehenge Festival (1984) en passant par les raouts hippies, punk ou antinazis thanks to l’ivresse de Herr Clapton, Memory of a free festival nous replonge dans l’ambiance des festivals underground britanniques qui présentent souvent des affiches de dingues, ainsi défilent sous nos yeux des stars aussi diverses et immenses que THE WHO, Arthur Brown, Bob Dylan, PRETTY THINGS, David Bowie, ROLLING STONES, HAWKWIND (avec Lemmy !), John Peel, THE CLASH mais aussi le public parfois dans toute sa splendeur, où une princesse victorienne pouvait tomber sur un hussard top classe au bras d’une hippie à demi-nue.

Sam Knee a abattu un boulot considérable de fouilles d’archives photographiques et livre des commentaires pertinents - sa remarque sur la mauvaise image que les conservateurs et nombre de médias infligeaient à ce genre d’évènements, leur chute suite au thatchérisme - sur une époque bouillonnante de la contreculture qui méritait que l’on se penche à nouveau dessus. De nombreuses photos de foules gigantesques et bigarrées prises sur le vif de la danse, du plaisir, de la défonce parfois, des affiches, flyers et tickets. On adorerait vous voir vous reconnaître sur une photo !

144 pages en couleurs, 22,95 £

ISBN : 9781908714435

www.cicadabooks.co.uk

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.