Fanzines
08
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

D'après l'édito, à la suite d’une sombre histoire de cimetière et de ses conséquences logiques,

Astaroth quitte Stregoica mais le trio Satan Gestapo / Belial / Curriculum Mortis mettra le temps qu’il faudra pour sortir un second numéro complètement en anglais avec une multitude de groupes venus du monde entier, perpétrant principalement ce qu’ils appellent encore le death metal satanique.

Au sommaire pléthore d’interviews (les suédois d’AFFLICTED, TIAMAT, CARBONIZED / ENTOMBED et GRAVE, les finlandais DISGRACE, FUNEBRE, DEMIGOD et BEHERIT, les américains BATHYM, PAINEATER, APPARITION, The Black Flame (revue sataniste) et INCANTATION, les suisses SAMAEL et EXULCERATION, les belges MORBID DEATH et ANCIENT RITES - écrite à la main, chouette ! - , les canadiens BLASPHEMY, les mexicains SHUB-NIGGURATH, les français MESTEMA, TERROR SCUM et SUPURATION, les danois INVOCATOR, NEPROLESS et MACERATION, les hollandais EXMORTES, PYATHROSIS, ACROSTICHON, GOREFEST, SINISTER, AWAKENING, MISCARRIAGE, TORMENTOR, DELIRIUM, KORSAKOV et ASPHYX, les italiens MORTUARY DRAPE, les norvégiens MAYHEM et OLD FUNERAL, les espagnols NECROPHILIAC…) parfois du genre primitives mais qui abordent un peu plus le côté occulte du metal extrême, mais aussi un article signé par le vétéran Alberto « Vorkt » Jiménez / The Voice of the Dark, et la suite de celui à propos de La Cour infernale commencé dans le premier numéro 1, ainsi que des biographies (au sujet des singapouriens de SADIST, DEMONIAC et MUTATION, des malaisiens SIL-KHANNAS, des japonais SIGH, des grecs PIRANHA, des finlandais CONVULSE et PUTRID, des américains NUCLEAR DEATH et DESTROYED YOUTH, des italiens BLACK PROPHECIES, des espagnols OBSCURE…), des chroniques courtes de démos et de vinyles, des flyers et aussi une rubrique innovante bien que pas très intéressante, Thoughts of a neutral, qui laisse s’exprimer un individu extérieur au metal. Un gros pavé de papier sur la route de l’Enfer.  

104 pages A4 photocopiées en noir et blanc excepté la couverture donc nous vous livrons ci-dessous le quatrième !

1 voir Stregoica N° 1 (Satan Gestapo / Astaroth - 1990).

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !