Tu payes ton coup ?

Livres divers
09
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N°156]

« Rien, la vie, pas de caméra ».

Ou presque ! Car Ce genre de choses, premier livre dans lequel l’immense Jean Rochefort veut bien se dévoiler, lui donne le loisir de revenir sur une longue carrière filant d’un acteur méconnu s’amusant à signer « De Funès » en dédicace pour déconner, au compagnon de whisky d’un autre grand disparu, Bruno Cremer, en passant par une hilarante tranche de vie à Cinecittà vue et réinventée de façon très personnelle, un attentat imaginaire chez Monsieur Comédie à Neauphle-le-Château, le transport aérien et la cantine pétaradante avec Belmondo, et Marielle (« Salut Jean-Pierre, le temps est au beau fixe chaussette ? ») qui complète un trio de joyeux lurons aux techniques de séduction très caractéristiques.

Rochefort parvient à manier aussi habilement les mots qu’il écrit que ceux qu’on lui donne à réciter / jouer devant la caméra, jonglant constamment avec l’ironie et le flegme, tutoyant souvent l’absurde, pratiquant une autodérision parfois sévère… Et il vous fera forcément marrer - ou pas d’ailleurs, par exemple quand il évoque le « paradis soviétique » ou certains épisodes de la seconde guerre mondiale - au fil des pages car on croirait parfois entendre sa légendaire voix à la lecture de certains passages.

Tu nous manques déjà Jean  1.       

183 pages, 6,10 €
ISBN : 9782253099710

1 voir aussi Jean Rochefort [Fra] (1930-2017).

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.