Tu payes ton coup ?

Chroniques de nouvelles
01
Nov
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Voici des histoires parfois très courtes comme autant de comptines

que le traducteur a voulu garder en rimes, on préfère néanmoins la version originale, plus alerte et rythmée, l’anglais groove tellement mieux. Les illustrations valent aussi le coup d’œil et la macabre tendresse du Maître est toujours palpable dans ce recueil très drôle même si parfois mélancolique et surtout cruel, le texte-titre en est un bon exemple ! Dommage que la mise en page soit un peu bizarre (c’est quoi ces mots coupés ?!) car le livre en lui-même est plutôt beau.

Quelques extraits croustillants ?

Brie boy :

 

The other children never let Brie boy play…

But at least he went well with a nice Chardonnay

 

Mummy boy :

 

Inside of his head were no candy or prizes,
just a few stray beetles of various sizes.

 

Une œuvre ultra courte mais super chouette pour une autre façon de découvrir le prisme Burton, on aimerait écouter ça, genre en musique…!

 

Spéciale Ged-y-casse à Naoé (t'a-t-il plu ?)

 

122 pages souvent illustrées en couleurs ou N & B, 10 €
ISBN : 9782264048738

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.