Une petite contribution ?

Poésie
16
Nov
2011

Clermont, un(e) tombe.

Comme une feuille sèche, tu tombes

Au pied

D'un arbre à la ramure sombre

Secouée

Par le vent d'une vie rapide,

Sauvage,

Sous un ciel gris livide

J'enrage !

Faudrait donc que je taise,

Soumis,

Un chagrin qui pèse,

L'oubli

N'aura pas ce combat

Je jure

Aucune Chance, toi

Tu dûres

Loin des yeux, près du cœur


Tu restes

Visite au Sculpteur,

Céleste ?

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac