Tu payes ton coup ?

Poésie
23
Oct
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N°165]

5-7-5 n’est pas le score d’un étrange match à trois équipes de football mais bien la découpe traditionnelle du poème libre et court japonais, popularisé aux environs du XVIIème siècle et nommé haïku. Mais la codification de cet art est telle qu’on pourrait passer des pages à tenter d’en exposer les innombrables subtilités.

Toujours est-il que, passionnés depuis des années par cette forme particulière de texte, les trois auteurs - mais on aurait pu aussi mentionner la talentueuse illustratrice Catherine Scotto sur la couverture - se sont réunis pour livrer, qui plus est sur un papier fort agréable au toucher, de courtes et douces fulgurances érotiques que certaines suggestives aquarelles rendent tout à coup plus explicites pour ceux qui veulent toujours qu’on leur fasse un dessin.

Pour les amateurs de poésie coquine à la forme exotique et légère comme un « courant d’air juste pour appeler la poule sur [la] chair », Soies est un bel objet qui mérite une lecture, voire un achat si pendant ces vacances les économies n’ont pas fondu comme chocolat au soleil.

Pour aller encore plus loin, plusieurs sites spécialisés et entre autres animés par les auteurs sont à consulter : point-critique.com ou encore unhaikuparjour.com en tête.      

99 pages dont quelques illustrations en couleurs, 13,50 €
ISBN : 9791094418345

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.