Revues - Presse
10
Jan
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On a tous eu un jour tendance à cracher sur le cinéma français,

la faute peut-être - et sûrement même - à ces innombrables et innommables bouses qui tenaient / usurpaient (hmmm pourquoi l'usage de l'imparfait là ?!) le haut de l’affiche grâce à de puissants agents de marketing et à une poignée d’acteurs inévitables et ultra-banquébeuls.

Mais dans le même temps on sait tous que le pays regorge d’immenses talents, la bande de Distorsion 1 revient avec dans sa besace soixante-quinze réflexions au sujet d’autant de films divers et variés, connus et méconnus, au milieu desquels on se réjouit de voir apparaître les excellents Le Salaire de la peur, Dobermann, Coup de tête, Baxter, Rue barbare ou Les Spécialistes.

Des invités surprises sont venus ajouter leur grain de sel : les réalisateurs Eric Red, Chuck Russell et Jack Sholder qui font de plus preuve de très bon goût. Et comme à chaque fois, des artistes (dont JessX, Dav Guedin, Nils Bertho, Arnus ou encore Tomahawk) ont enluminé les textes de leurs créations graphiques, faisant de ce petit bouquin un vrai plaisir de gourmand. On suppose que vous pouvez vous attendre à d’autres « rounds » donc : à suivre !   

164 pages en couleurs, 20 €
ISBN : 9782955386033

1 pour voir les précédents méfaits de ces messieurs-dames, cliquez sur Distorsion X, Distorsion Shock ! et Distorsion Ventre, ça vous fera les pieds.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !