Tu payes ton coup ?

Chroniques romans
17
Aoû
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans C Le Mag N° 130]

« La série de documents qui suit relate les événements qui se sont produits à Axton House […] durant les mois de novembre et décembre 1995 ». Le britannique A. hérite d’un lointain parent qui met soudain fin à ses jours aux Etats-Unis, il s’y rend donc pour prendre possession de sa nouvelle propriété en compagnie de son amie Niamh. Cette bicoque recèle de beaucoup de secrets que le duo, accompagné de Au Secours le chien, tente rapidement de mettre à jour. C’était sans compter sur une société secrète, des évènements paranormaux parfois douloureux, de multiples énigmes à déchiffrer et on en passe ! Car ce très bon roman qui exhume le roman fantastique option maison hantée n’aura pas son pareil pour multiplier les rebondissements et les supports d’histoire originaux : lettres, comptes rendus psychanalytiques, descriptions de rêves, théories cryptographiques, rapports de vidéo-surveillance… Tout ceci s’entrecoupe et se relie pour donner au final un récit malin et bien mené qui ne manquera pas de rappeler aux amateurs le célèbre Shining de Stephen King dans lequel l’emprise maléfique d’une maison sur l’esprit de son occupant est le fil rouge. Loin de faire dans la resucée, Edgar Cantero ajoute à sa recette - fort originale pour le coup - une généreuse dose d’humour, de quoi « niver » plus que de raison. Et jouer à l’apprenti cryptologue puisque des méthodes de chiffrement de messages sont offertes tout le long du récit.

 

459 pages, 19 €

ISBN : 9782370560247

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.